22/04 : Intervention de Yves Moraine sur le Centre-Ville Conseil de Métropole

Le débat sur la situation du centre ville de Marseille est important et mérite d’être traité avec sérieux, hors de la polémique politicienne. Il impacte non seulement  Marseille et les Marseillais mais aussi l’ensemble de notre territoire et ses habitants qu’ils viennent pour travailler ou pour leurs loisirs.

Nous n’avons pas à rougir du travail réalisé depuis des années dans le Centre-Ville par la Ville de Marseille sous l’impulsion de Jean-Claude GAUDIN, mais également par la Communauté Urbaine dans sa continuité républicaine de JC GAUDIN à Guy TEISSIER en passant par Eugène CASELLI.

D’autres élus ont beaucoup contribué à ce travail, notamment Solange BIAGGI, Martine VASSAL, Sabine BERNASCONI, Dominique TIAN, Gérard CHENOZ, Dominique VLASTO, Laure Agnès CARADEC, Caroline POZMENTIER, Didier PARAKIAN.

C’est ainsi qu’on pu être réalisés la semi-piétonisation des rues Grignan, Sainte, et Davso, les Places Lulli et Edmond Rostand, la Rue St Ferréol, notamment.

Avec Mr MENNUCCI ensemble et en concertation, nous avons lancé les travaux de rénovation du Vieux Port qui sont aujourd’hui plébiscités par tous et dont le projet mené par l’équipe Desvigne/Foster s’est vu décerner « le prix de l’Aménagement urbain 2013 ».

Nous avons aussi lancé et mené à terme les travaux du tramway Rue de Rome qui a connu un succès populaire immédiat.

Pour autant il serait vain de nier que le commerce de notre centre ville est en difficulté aujourd’hui, ne serait qu’à cause la crise économique ou de la concurrence du commerce sur internet. Or le centre ville doit rester un poumon fort et puissant de Marseille. Il mérite donc la mobilisation exceptionnelle de tous.

Nous devons développer nos efforts autour de 3 axes:

1)  Des travaux importants restent à engager,

Ceux de la rue Paradis, de la Place Estrangin à la Place du Général De Gaulle, pour lesquels un projet technique détaillé est prêt, qui seront votés prochainement par la Métropole et concertés dans la foulée pour un démarrage espéré fin 2016.

Ceux de l’indispensable rénovation du Cours Lieutaud qui ne doit plus être une barrière autoroutière entre le centre ville et le Cours Julien ; sur la base de l’excellente étude de l’AGAM et avec l’appui du CIQ concerné on peut envisager les travaux avant la fin du mandat.

2) Il faut poursuivre l’effort en matière de gestion urbaine :

En matière de sécurité, le travail conjoint entre la ville et l’Etat donne des résultats probants.

En matière de propreté la situation s’améliore mais trop doucement notamment parce que certains Marseillais se conduisent encore trop souvent de façon incivique.

3) L’animation culturelle et ludique est essentielle pour créer l’envie de venir en Centre-Ville, et au-delà pour lui donner une véritable identité ; les idées développées sur ce point par Sabine BERNASCONI, et Dominique TIAN répondent parfaitement à cette préoccupation et nous préparent de belles surprises.

 Pour booster tous ces efforts et l’ensemble de l’économie du centre ville, Jean-Claude GAUDIN a sollicité le 1er Ministre, Manuel VALLS pour demander que le Centre ville de Marseille soit placé en Zone Franche, et ce sur la base d’une idée des commerçants du centre eux-mêmes.

Marseille mérite d’être aidé par l’Etat qui doit être moins jacobin, moins parisien pour tout dire, puisqu’il n’a pas d’argent à donner qu’il aide par des avantages…la légère perte d’aujourd’hui sera un gain pour demain, et surtout un turbo formidable pour la 2ème ville de France.

En revanche, même si le débat est légitime, il ne peut être question d’un moratoire sur la création des zones commerciales !

Dans une période économique terriblement atone aucun responsable politique sérieux ne peut refuser les centaines de millions d’euros d’investissement privé qu’elles génèrent, et les emplois qu’elles créent tant en phase travaux qu’en phase exploitation.

Le centre ville de MARSEILLE mérite du travail, du sérieux, et de l’ambition, c’est ce dont entendent faire preuve tous les élus de la majorité Municipale qui y travaillent sous l’autorité du maire de MARSEILLE.

Aucun commentaire

Poster un commentaire

16 + dix =